Monique Bintz

Études/Formation

Bachelor en génie civil

Profession

Ingénieure industrielle en génie civil

Commune de Luxembourg

Âge

50 ans

Enfants

2

MOTIVATIONS ET PERCEPTIONS

 

Comment vous est venue l’idée de vous orienter vers une profession où les femmes sont encore peu présentes ?

Qu’est-ce qui vous attirait plus particulièrement ?

Après mes études au Lycée Michel Rodange où j’avais choisi la section « mathématiques » (motivation personnelle et conseil de mes professeurs), il semblait presque sûr que je choisirais une profession liée à la science des mathématiques. Les mathématiques étant au lycée encore une chose abstraite, mes études postérieures en génie civil  m’ont montré les applications concrètes dans presque tous les domaines.

 

Au moment du choix, est-ce qu’il y avait certains aspects qui vous ont fait hésiter ?

Quand j’ai commencé à travailler à l’Administration des Services du Géomètre en mars 1988, j’ai été bien étonnée de voir que mon travail est un domaine d’hommes. J’ai été bien surprise qu’à part moi, il n’existait qu’une seule autre femme exerçant la même tâche et ce auprès de la Ville d’Esch-sur-Alzette.

Cet aspect ne m’a pas fait hésiter, au contraire, j’ai été bien motivée ! D’autant plus je voulais faire mon job aussi bien que mes collègues masculins.

 

Est-ce que votre activité professionnelle correspond à ce que vous aviez imaginé ?

Comme je n’avais aucune idée, ce que cette tâche auprès du Service Topographie me réservait, je n’avais aucune idée préconçue. Avec le temps, j’ai appris que mon job est très varié et intéressant.

 

Comment votre famille, vos amis vous perçoivent-ils ?

Mon mari, mes enfants et mes amis ont beaucoup de respect pour ce que je fais.

Ils sont fiers de moi.

 

 

ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE

 

Veuillez décrire brièvement votre travail.

 

Quelles qualités faut-il avoir pour exercer votre métier ?

La première qualité est avant tout l’exactitude. La précision dans les calculs et le dessin comme pour les travaux de mesurage est primordiale.

En plus il faut pouvoir s’adapter aux conditions météorologiques et aux situations des divers chantiers. Il faut pouvoir descendre dans une fouille pour une construction ou monter sur un mur. Il faut être flexible et s’adapter à des situations plus difficiles ou hors du commun. Par exemple monter sur un toit plat d’un immeuble pour déterminer les coordonnées d’un emplacement pour hélicoptère (Clinique Ste Zithe).

Un contact aimable avec les gens (privés ou professionnels du chantier) est requis ; soit pour donner des informations ou pour demander aux privés de pouvoir empiéter sur leur terrain pour faire les mesurages nécessaires.

Pour pouvoir travailler agréablement et à un niveau précis, il faut pouvoir créer une bonne ambiance entre les différents collaborateurs de son équipe et donner un maximum d’informations nécessaires à un bon déroulement des travaux.

 

En cas de difficultés, quelles stratégies utilisez-vous pour les surmonter ?

 

En cas d’éventuelles difficultés au niveau des collaborateurs, je cherche toujours le dialogue.

En cas de difficultés concernant les travaux à faire, on cherche ensemble à trouver une solution adéquate.

 

 

APPRÉCIATION PERSONNELLE

 

Selon vous, le fait d’être une femme est-il un handicap lorsque l’on veut exercer ce métier ?

Le fait d’être une femme n’est pas un handicap pour exercer ce métier.

Si une femme choisit ce métier, elle doit savoir s’adapter à certaines situations plus difficiles ou s’organiser autrement. Il faut être conscient, que certains travaux de mesurage ou de nivellement peuvent durer plusieurs heures en continu indépendamment des conditions météorologiques et parfois loin des installations sanitaires.

 

 

Comment expliquez-vous qu’il y ait encore très peu de femmes à choisir cette profession ?

Beaucoup de filles n’aiment pas les mathématiques. Le métier est mal connu.

 

Que devrait-on changer pour la rendre plus accessible et plus attrayante aux femmes ?

 

Quel message adressez-vous aux jeunes filles qui sont en train de s’orienter professionnellement ?

Si vous aimez les sciences, osez faire quelque chose hors du commun!

Orientez-vous vers des professions atypiques, car ce sont ces professions qui sont souvent plus intéressantes et plus variées.
 

 

Retour Témoignages

Retour Témoignages