Marie-Hélène Massard

Études/Formation

Ingénieure en statistiques

Profession

Directrice générale

Administratice déléguée

Présidente du Comité Exécutif

Axa Groupe Luxembourg

Âge

40 ans

Enfants

1

MOTIVATIONS ET PERCEPTIONS

 

Comment vous est venue l'idée de vous orienter vers une profession où les femmes sont encore peu présentes? Qu'est-ce qui vous attirait plus particulièrement?

 

En tant que Présidente du Comité Exécutif, vous avez en main tous les leviers pour développer votre entreprise selon votre vision, si vous savez y faire adhérer vos équipes. Cela nécessite non seulement des compétences techniques dans votre domaine d’activité mais aussi un style de leadership qui fédère vos équipes autour d’un projet d’entreprise gagnant. C’est ce qui m’a attirée.

Si j’exerce aujourd’hui cette profession, c’est aussi parce que certains décideurs, qui croient en mon potentiel et en la valeur ajoutée de la diversité, ont proposé ma candidature à ce type de poste, qui reste effectivement encore majoritairement occupé par des hommes.

 

Au moment du choix, est-ce qu'il y avait certains aspects qui vous ont fait hésiter?

 

Non. C’était une très belle opportunité que je n’ai pas hésité à saisir. Mais j’étais également tout à fait consciente du challenge que cela représentait. C’est une profession prenante, je suis donc extrêmement vigilante à m’organiser au mieux pour conserver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. C’est aussi une profession qui mêle gestion interne et représentation de l’entreprise à l’extérieur. Mon profil a amené de la diversité dans un secteur d’activité plutôt masculin et plus âgé. Aujourd’hui je crois que cela représente un enrichissement mutuel.

 

Est-ce que votre activité professionnelle correspond à ce que vous aviez imaginé?

 

Oui. Mon quotidien est marqué par une grande diversité. Mes activités sont d’ordre aussi bien stratégique qu’opérationnel, elles mêlent expertise technique et relationnel. La dimension humaine est encore plus importante que je ne l’imaginais : c’est seulement avec des équipes compétentes, complémentaires et soudées que je mènerai à bien mes projets pour cette entreprise.

 

Comment votre famille, vos amis vous perçoivent-ils?

 

Comme une personne déterminée : si je suis convaincue du bien fondé de ma démarche, rien ne m’arrête ! Et comme une personne à l’écoute : je m’enrichis du point de vue des autres, je suis sensible au langage non verbal. Mais ils pensent aussi que j’ai parfois du mal à décrocher de mon travail pour me consacrer à eux. J’essaie d’être attentive aux signaux d’alerte qu’ils m’envoient !

 

ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE

 

Veuillez décrire brièvement votre travail.

 

Je dirige la filiale luxembourgeoise du Groupe d’assurance AXA. Mon travail consiste à définir et mettre en œuvre, avec mes équipes, les moyens nécessaires pour assurer une croissance profitable et durable de la société dont la gestion m’a été confiée.

 

Quelles qualités faut-il avoir pour exercer votre métier?

 

Être orienté résultats puisque vous êtes responsable de l’atteinte des objectifs de l’entreprise. Savoir donner une orientation stratégique claire. Avoir la capacité de fédérer des équipes autour d’un projet d’entreprise. Avoir des convictions fortes tout en sachant être à l’écoute pour s’enrichir de différents points de vue. Savoir s’entourer de collaborateurs aux expertises et aux compétences complémentaires et les utiliser au mieux.

 

En cas de difficultés, quelles stratégies utilisez-vous pour les surmonter ?

 

Je prends le plus de recul possible pour analyser objectivement cette difficulté : quelle en est l’origine? Comment la surmonter ? Puis-je le faire seule? Dois-je impliquer d’autres personnes? S’il n’y a pas d’urgence, une bonne nuit de sommeil permet d’avoir les idées plus claires ! Mais si je ne suis pas convaincue d’avoir trouvé la solution, alors je n’hésite pas à demander conseil aux personnes qui ont l’expérience et l’expertise qui peuvent être utiles à la résolution du problème.

 

APPRÉCIATION PERSONNELLE

 

Selon vous, le fait d'être une femme est-il un handicap lorsque l'on veut exercer ce métier?

Le fait d’être une femme n’est absolument pas un handicap pour exercer ce métier, mais il en est encore souvent un pour y accéder. Force est de constater que les femmes visent moins souvent des postes de direction générale que les hommes et que de fait, on pense moins à elles. Heureusement les choses évoluent positivement, par exemple grâce aux programmes de détection de talents féminins dans les entreprises. Cela nous met le pied à l’étrier mais nous devons aussi apprendre à faire reconnaître nos compétences et à affirmer nos ambitions.

 

Comment expliquez-vous qu'il y ait encore très peu de femmes à choisir cette profession?

J’observe que beaucoup de femmes préfèrent consacrer leur énergie à créer, construire, délivrer plutôt qu’à se battre pour être reconnue à leur juste valeur : c’est-à-dire à faire, et faire bien, plutôt qu’à faire savoir. Or il faut que nous gérions ces deux aspects. C’est la raison pour laquelle je crois aux effets positifs des programmes de sponsors en entreprise : ces cadres dirigeants qui parlent de nous aux bonnes personnes, aux bons moments pour que nos candidatures à des postes de direction soient considérées.

 

Que devrait-on changer pour la rendre plus accessible et plus attrayante aux femmes?

Convaincre toujours plus de décideurs, aujourd’hui encore majoritairement des hommes, de la valeur ajoutée de la diversité dans l’entreprise. Ne plus créer des environnements de travail qui contraignent les femmes à se comporter en homme pour y accéder, mais au contraire reconnaître la complémentarité homme / femme en entreprise. Je crois que ma génération a davantage cette liberté de faire reconnaître sa différence que la précédente qui nous a ouvert la voie. Et j’espère que rapidement les générations suivantes n’auront plus à se poser cette question !

 

Quel message adressez-vous aux jeunes filles qui sont en train de s'orienter professionnellement?

Avant tout de prendre le temps de choisir une profession qu’elles aiment, qu’elles prennent plaisir à exercer et qui leur permette de développer leur plein potentiel. De ne pas se laisser déstabiliser dans leur projet, d’assumer leurs ambitions, de les exprimer, sans arrogance mais fermement, en s’appuyant sur leurs compétences et les résultats qu’elles obtiennent.  

 

Retour Témoignages

Retour Témoignages