Nadine Thinnes

Études/Formation

École Royale Militaire

Bruxelles

Profession

Officier

Armée luxembourgeoise

Âge

32 ans

Enfants

/

MOTIVATIONS ET PERCEPTIONS

 

Comment vous est venue l’idée de vous orienter vers une profession où les femmes sont encore peu présentes ?
Qu’est-ce qui vous attirait plus particulièrement ?

 

Au moment du choix, est-ce qu’il y avait certains aspects qui vous ont fait hésiter ?

Non.

 

Est-ce que votre activité professionnelle correspond à ce que vous aviez imaginé ?

 

Comment votre famille, vos amis vous perçoivent-ils ?

 

ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE

 

Veuillez décrire brièvement votre travail.

C'est une activité professionnelle qui offre beaucoup de variations, p.ex:

          -  2 missions à l'étranger: Afghanistan et Kosovo,        

       -  stage au Palais Grand-Ducal comme aide de camp.

En plus il y a un changement de fonction tous les 3-4 ans:

    -  au début j'ai été cheffe de peloton (+/– 30 personnes) et responsable de l'exécution de l'instruction de ce groupe de personnes;            

    - ensuite je suis devenue commandante de compagnie  (120-150 personnes) et responsable de la gestion de ce personnel et de la planification de leur instruction.

 

Quelles qualités faut-il avoir pour exercer votre métier ?

 

En cas de difficultés, quelles stratégies utilisez-vous pour les surmonter ?

· Je profite de l'expérience personnelle que j'ai déjà pu acquérir.

· Je n'hésite pas à demander l'avis de collègues plus expérimentés.

· J'aborde les problèmes ou sujets plus délicats de façon directe et sans détour.

 


APPRÉCIATION PERSONNELLE

 

Selon vous, le fait d’être une femme est-il un handicap lorsque l’on veut exercer ce métier ?

· A priori non.

· C'est un métier avec beaucoup d'exigences indépendamment du sexe.

· Chaque “nouveau” est analysé avec un œil critique en début de carrière, mais cela vaut pour tout le monde, peu importe le sexe.

 

Comment expliquez-vous qu’il y ait encore très peu de femmes à choisir cette profession ?

Je pense qu'il y a une méconnaissance de la profession et de ce fait une certaine appréhension à aller dans cette direction. C'est une profession où il est assez difficile de concilier vie familiale et vie professionnelle.

 

Que devrait-on changer pour la rendre plus accessible et plus attrayante aux femmes ?

Je pense qu'il faudrait prendre des mesures facilitant la conciliation vie familiale et professionnelle: p.ex: donner systématiquement la possibilité de travail à temps partiel.

 

Quel message adressez-vous aux jeunes filles qui sont en train de s’orienter professionnellement ?

· Pour tous les jeunes, j’estime qu’il est important de:

 

·  Pour les jeunes filles plus particulièrement:

 

 

Retour Témoignages

Retour Témoignages